Imprimer

Le chapitre du RAA 415 est un lieu de rassemblement des passionnés d'aviation de loisir. Il regroupe des constructeurs intéressés par les avions de type «construction amateur»  ou dit parfois «expérimental», les «ultra légers» incluant «l'ultra léger avancé» mais également les avions de type «certifiés».

Le chapitre offre à ses membres des informations concernant les techniques de construction et d'entretien, concernant le volet opérationnel et légal de l'aviation générale et de loisir. Cette information est souvent présentée par des conférenciers invités ou des membres du chapitre. L'information est offerte gratuitement par des personnes recrutées par la direction du chapitre. Les invités peuvent être des professionnels ou des amateurs ou des membres venu témoigner d'expériences diverses. Les membres sont appelés à toujours analyser l'information présentée et à l'intégrer à leur connaissance et leur propre expérience. Le club agit à titre de facilitateur uniquement, il revient à chaque membre d'endosser ou non le contenu des présentations. Le club ne se porte pas garant de la rectitude ou non du contenu présenté.

Le chapitre est affilié au RAA, (Réseau d'Aéronef Amateur) Canadien. Le RAA est la seule organisation, entièrement canadienne, dévouées à l'aviation de Loisir au Canada. Le travail du RAA a contribué de manière significative au développement de l'aviation canadienne de loisir.

Historique du RAA

Dans les années 60 l'avion de construction amateur était limitée à un poids maximal de 1500 livres, les catégories des avions « ultra léger » et des avions « ultra léger avancé » n'existaient pas. À ce moment il y avait moins de 25 types de plans disponibles pour les constructeurs de type amateur au Canada.

L'organisation de l'EAA canadien a vu le jour durant cette période en Ontario. EAAC a vécu une douloureuse séparation avec EAA, en 1983, quand Transports Canada a instauré un programme d'inspection pour les avions de type construction amateur canadien. EAAC a été sommé de discontinuer le programme d'inspection canadien ou ne plus utiliser le sigle d'EAA, et cela dans un délai de 48 heures. Ainsi est né le RAA. On ne peut jamais vous trop vous recommander de supporter le RAA canadien. En supportant le RAA vous vous aidez vous-mêmes et travailler à la vie et au développement de votre passe-temps favori.